accueil

on est partis


On surfe

Vendredi 27 Octobre, Nusa Lembongan

vendredi 27 octobre 2006, par Laure


Notre petit dejeuner en terrasse est agremente du spectacle des voyageurs prenant le bateau pour retourner a Bali. La maree etant au plus bas a 9h, heure de depart du bateau, celui-ci n’a pu approcher jusqu’a la plage et s’est ancre bien plus au large. Les pauvres voyageurs, touristes et indonesiens meles, doivent donc patauger sur quelques centaines de metres dans l’eau, parfois quasi jusqu’a la taille, pour atteindre le bateau, charges de leurs sacs a dos pour les uns et de cartons et paquets pour les autres. La scene a des allures d’exode et nous nous amusons beaucoup a contempler ce bazar. Ceci dit, ce sera notre tour de partir demain et il s’agit de ne pas se tromper de bateau : nous avons repere un second bateau qui a eu la bonne idee de venir chercher ses passagers avec une petite barque, leur evitant ainsi une baignade superflue, c’est celui la que nous esperons prendre !

Toujours a la recherche d’une plage agreable ou lezarder et enfin se baigner, la baignade au milieu des bateaux et des ramasseurs d’algues devant notre hotel etant peu agreable, nous partons courageusement a pied pour la derniere plage que nous n’avons pas explore, Mushroom Bay. C’est aussi la plage ou nous avions apercu en arrivant les groupes de touristes japonais se livrant a leurs activites balneaires et nous esperons juste ne pas nous retrouver coinces au milieu d’une foule de plagistes rejouis. Apres une bonne balade a pied (non, nous sommes tetus, nous ne louerons pas de mobylette !), nous arrivons sur une plage certes jolie mais toujours aussi peu baignable en raison des grosses vagues. Une fois de plus, je me contente de faire trempette et de bouquiner sur le sable. Heureusement que Nusa Lembongan offre des paysages superbes car cote baignade ce n’est pas trop ca. Nous levons le camp a l’heure du dejeuner ou tous les groupes de japonais reviennent sagement sur la plage pour profiter du super buffet inclus dans leur excursion.

L’apres midi, Thibaut peut enfin se livrer a l’activite dont il reve depuis que nous sommes arrives en Indonesie : essayer le surf. Malheureusement, il n’y a pas d’ecole de surf sur l’ile, il lui faudra donc improviser en se contentant de louer une planche et d’essayer de comprendre ce que l’on est cense en faire. Un autralien logeant a notre hotel, Ross, lui donne un mini cours theorique sur le sable pour au moins lui apprendre a monter sur la planche ! Pendant qu’il part pour Playground, la zone des debutants, evitant ainsi la bien nommee Laceration, zone ou les vagues ont la facheuse habitude de projeter les maladroits sur la barriere de corail (aie), je surfe d’une maniere beaucoup plus reposante en empruntant le portable de Philippe, le gerant de l’hotel. Pour une fois, j’ai trouve le cybercafe le plus sympa du monde : installee en terrasse et profitant du portable dernier cri, je trie mes photos et grave tranquillement mes CD de sauvegarde en attendant le retour du surfeur de choc. En fin d’apres midi, nous repartons ensemble pour Playground, pour une derniere seance de surf / baignade. Thibaut s’amuse bien meme si les vagues sont difficiles ici et quasi impossibles a prendre pour un debutant. D’apres Ross, mieux vaut aller a Kuta, plage ideale pour debuter : je crois que l’on a trouve notre programme pour ces prochains jours !

Jour précédent : Chez les ramasseurs d’algues Sommaire : Indonésie Jour suivant : Au programme, la plage

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP