accueil

on est partis


Accueil du site > Carnets de voyage > Australie > Toujours la grisaille

Toujours la grisaille

Jeudi 25 Janvier, Sydney

jeudi 25 janvier 2007, par Laure


Ce matin, nous nous levons avec l’intention de dissiper l’impression mitigee d’hier et de decouvrir enfin cette ville sous son meilleur jour. Cote meteo, c’est rate, le ciel gris est toujours la meme si cette fois il ne pleut plus. Nous prenons notre ferry habituel en direction du centre ville, quel luxe de pouvoir utiliser des bateaux en guise de transports en commun, c’est quand meme largement mieux que le metro ! Nous partons en expedition du cote de l’opera, bien decides a voir de plus pres cette prouesse architecturale. La batiment lui meme est finalement plus joli de loin avec son environnement aquatique, de pres on remarque surtout l’epaisse structure en beton qui n’a rien de tres esthetique. Nous partons en quete du programme des spectacles. En effet, nous n’avons pas envie de payer tres cher pour une visite guidee du batiment et prefererions profiter d’un opera pour decouvrir l’interieur. Helas, non seulement il n’y a pas vraiment de spectacle qui nous plait pour les prochains jours mais en plus le prix est prohibitif, nous dissuadant d’acheter des places pour notre second sejour a Sydney le mois prochain. Tant pis, nous nous contenterons d’admirer la merveille de l’exterieur.

Nous partons ensuite pour Kings Cross, quartier populaire de Sydney ou se concentrent les hotels pas chers pour routards, les bars et l’animation nocturne. Nous esperons y trouver un peu plus d’animation que dans le quartier des affaires ou le port "special touristes" de Darling Harbour que nous avons visites hier. Helas, il semblerait que ce quartier ne s’anime que le soir. A midi, les rues sont desertes et nous ne trouvons pas grand charme a l’ensemble. Nous cherchons desesperement un endroit ou dejeuner mais rien n’est vraiment appetissant. Les Australiens semblent les champions de la nourriture lourde et grasse, deja ce matin au petit dejeuner nous avons eu du mal a trouver notre bonheur entre le bacon nageant dans l’huile, les saucisses ou les pommes de terre frites. Nous etions pourtant contents de retrouver la nourriture occidentale, charcuterie et fromage, apres des mois a en etre prives mais notre joie a ete de courte duree ! Nous nous rabattons sur un restaurant indien qui au moins propose des plats dans notre budget et ou nous avons la bonne surprise de deguster une excellente cuisine.

Nous quittons ce quartier qui ne nous a pas apporte grand chose et repartons en direction de ce qui nous semble etre le centre ville pour une apres midi shopping. Nous avons un peu de mal a nous reperer dans cette ville qui ne possede pas vraiment de centre mais plutot des quartiers distincts a l’ambiance differente. Peut etre sommes nous trop habitues aux villes europeennes mais il nous manque un vrai centre ville ou nous promener avec des magasins, des restaurants et de l’animation. A defaut de savoir vraiment ou nous rendre, nous nous dirigeons vers une galerie commerciale dont nous avons vu la puublicite et ou nous devrions trouver notre bonheur. Nous flanons de longs moments dans une immense librairie, quel bonheur de retrouver tant de livres en anglais apres le choix limite de l’Asie. Apres un bon moment passe a etudier les guides de Nouvelle Zelande, nous optons pour le Lonely Planet auquel nous sommes finalement habitues malgre ses defauts. Je n’ai etabli aucun itineraire pour ce pays et comme nous n’avons que 3 semaines la bas il serait temps de decider ou nous voulons aller. Nous nous rendons aussi au supermarche pour acheter notre pique nique du soir, pas question de se faire coincer comme hier avec tous les magasins fermes. Nous continuons a etre horrifies par les prix, qui doivent pourtant etre proches de ceux de la France. Depuis 5 mois, nous avons totalement oublie cette echelle de valeur et avons du mal a nous faire a l’idee qu’un paquet de chips puisse couter 1 euro ou un shampoing 3 euros. Pour nous, 1 euro c’est un repas complet a un stand de rue et avec moins de 10 euros nous pouvions payer notre chambre d’hotel ! Decidement, je crois que nous avons du mal a oublier l’Asie et que le retour a la vie occidentale est plus que difficile. Nous trouvons l’ambiance ici plutot tristounette, les gens moroses et stresses et l’animation des villes asiatiques nous manque aussi. Sydney n’a pas l’exotisme et l’exuberance d’une capitale auxquels je m’attendais et, pour l’instant, je trouve la ville plutot banale.

Pour nous consoler de nos pensees une fois de plus plutot moroses, nous nous offrons une croisiere gratuite dans la baie grace a notre pass magique de ferries et bus. Cette fois, nous pensons a regarder les horaires avant, histoire d’etre surs de rentrer a bon port. Nous partons en sens oppose d’hier, cote ocean jusqu’a Rose Bay. La baie de Sydney est vraiment incroyable, immense portion d’ocean decoupee et imbriquee avec une passe etroite vers le large. Derriere chaque presqu’ile et chaque petite baie se cache un quartier different et de superbes maisons bordent l’ocean. La vie doit etre vraiment agreable ici ou l’on se rend au bureau en ferry et ou a dix minutes du centre ville existent de petites plages desertes et des quartiers campagnards. En cette fin d’apres midi, des dizaines de voiliers filent a toutes voiles dans la baie, nous supposons qu’il s’agit des habitants de la ville profitant d’un peu de detente apres le travail. Nous n’en revenons pas de decouvrir tant de criques et de meandres, donnant l’impression d’etre a des kilometres de la ville. Au retour, nous profitons d’une belle vue sur les gratte ciel du centre ville avec l’opera et au loin le Harbour Bridge, ce grand pont metallique traversant la baie, surnomme par les habitants "le cintre" a cause de sa forme. La ville elle meme ne nous a toujours pas convaincue mais son environnement naturel est quant a lui plutot sympathique !

Jour précédent : Douche froide Sommaire : Australie Jour suivant : Jour de l’Australie

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP