accueil

on est partis


Accueil du site > Carnets de voyage > Australie > Jour de l’Australie

Jour de l’Australie

Vendredi 26 Janvier, Sydney

vendredi 26 janvier 2007, par Laure


Nous avons de la chance car nous nous trouvons a Sydney pour l’Australia Day, la fete nationale australienne, equivalent de notre 14 Juillet. Plein de festivites sont prevues dans la capitale et nous comprenons soudain pourquoi nous avons eu tant de mal a trouver un hotel libre pour cette periode, alors que nous avons reserve plus d’un mois avant. Nous nous levons tot pour ne pas rater le premier evenement de la journee : la course des nageurs sauveteurs en surf dans la baie. Nous avons du mal a imaginer comment quelques dizaines de nageurs sur leurs planches de surf peuvent disputer une course en traversant toute la baie parmi les bateaux et les ferries. Malheureusement nous n’en saurons pas plus sur cet evenement : quand nous quittons l’hotel, supposant qu’il est l’heure ou ces courageux sportifs doivent se trouver a peu pres devant chez nous, pas la moindre planche n’est visible dans la baie. Nous longeons toute l’esplanade le long de l’ocean jusqu’au Luna Park voisin mais toujours pas le moindre nageur en vue ! Soit ils sont partis plus tot que prevu, soit ils ont vraiment une technique infaillible pour se propulser sur leurs planches.

Le soleil est enfin de retour et le ciel d’un bleu uniforme semble avoir decide de partager les festivites. Partout les habitants se preparent pour feter l’evenement a la maniere australienne : sur une pelouse avec une biere et un bon pique nique, voire mieux un barbecue. Le moindre petit terrain herbeux est deja occupe par familles et amis qui ont deploye couvertures et paniers de provisions et s’appretent a profiter de cette journee de repos sous le soleil. Cette animation plutot bon enfant nous amuse et nous trouvons cette maniere de faire la fete plutot originale. Nous profitons du beau temps pour continuer la balade en traversant le Harbour Bridge, ce monstre metallique qui enjambe d’une traite la baie avec differents etages pour la circulation des trains et des voitures. Une voie pour les pietons est prevue, ce qui nous permet de contempler la ville et l’ocean d’en haut. Je vois enfin mon cher opera sous le soleil et, il n’y a pas a dire, ca a tout de suite plus d’allure comme ca ! Je commence a comprendre pourquoi on chante autant les merites de Sydney : avec sa situation unique ou l’ocean est partout present au milieu des habitations, cette ville est vraiment agreable. Nous arrivons ainsi dans le quartier historique des Rocks ou la fete se prepare. Des stands vendant nourriture et boissons se montent tandis qu’on prepare les nombreuses scenes improvisees ou differents groupes doivent se produire toute la journee (mais pas le soir, hein, ca a beau etre la fete nationale on reste quand meme couche tot en Australie et toutes les animations seront terminees a 19h...). Nous prenons plaisir a deambuler sous le soleil au milieu de la foule joyeuse des Autraliens en vacances. Nous rejoignons ainsi le port ou tout le monde s’amasse pour voir la course de ferries. Quatre de ces venerables navires, decores de pompons, rubans et banderoles publicitaires (quand meme) pour l’occasion s’affrontent en une grande course poursuite a travers la baie. C’est le pretexte qu’il fallait pour profiter du soleil en contemplant la baie et en encourageant son bateau favori. Beaucoup d’habitants portent les couleurs patriotiques avec un drapeau australien tatoue sur la joue, un maquillage bleu blanc rouge, voire une cape drapeau pour les plus demonstratifs.

Nous montons ensuite sur un ferry choisi un peu au hasard pour profiter a notre maniere de la suite des evenements : la grande parade des bateaux. Tout ce qui flotte dans le port de Sydney, bateaux a moteur ou a voile, barque ou jet, trois mats ou navire moderne, est convie a se rassembler en un grand defile avec un prix pour le bateau le mieux decore. De mon cote, je donnerai directement le prix en question au bateau qui nous fait le plus rire : Priscilla folle du desert, inspire du film du meme nom, avec cotillons, couleurs vives, musique a fond et tout un equipage de joyeuses drag queens pret a faire la fete. Apres avoir bien arpente le port par la grace des ferries, nous revenons a notre point de depart a la recherche d’un endroit ou nous nourrir et faire une petite pause. L’ambiance a bien change depuis ce matin. C’est maintenant une foule compacte qui se presse dans les rues, il est difficile de circuler et tous les stands sont pris d’assaut. Nous avons du mal a trouver notre bonheur parmi toutes ces nourritures bien grasses et peu appetissantes et finissons par nous refugier dans un restaurant de sandwiches et salades branche mais plus dietetiquement correct. Toute cette foule et ce soleil nous ont epuises et nous rentrons nous reposer a l’hotel. C’est un vrai plaisir de profiter enfin du jardin calme et ombrage apres la pluie de ces derniers jours. Nous n’avons pas le courage de ressortir affronter la foule pour le feu d’artifice du soir, d’autant qu’il nous faut nous lever tres tot demain pour notre avion pour Noumea. Nous nous contentons d’une pizza dans notre quartier, finalement plutot sympathique, et nous promenons sur l’esplanade qui longe la baie glanant de ci de la quelques eclairs du feu d’artifice. Apres tout, c’est la maniere australienne de faire la fete, simple et bon enfant, sans grands evenements inutiles !

Jour précédent : Toujours la grisaille Sommaire : Australie Jour suivant : Un autre Sydney

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP