accueil

on est partis


Accueil du site > Carnets de voyage > Brésil > Un petit tour en ville

Un petit tour en ville

Vendredi 27 Juillet, Ouro Preto

vendredi 27 juillet 2007, par Laure


JPG - 20.3 ko

Sous le soleil du matin, la ville nous paraît tout de suite plus sympathique. L’animation a repris, les passants flânent le long des vitrines des rues commerçantes et les voitures circulent en tous sens. Nous prenons comme prétexte le fait d’aller visiter les quelques bâtiments anciens que compte la ville de Belo Horizonte pour partager un petit moment de vie quotidienne citadine. Nous ne pouvions quand même pas partir sans visiter la gare, ça tombe bien elle est même mentionnée dans notre guide. Avec son dôme, sa jolie façade colorée et ses cariatides, cette sorte de grosse pâtisserie jaune tranche par rapport aux immeubles modernes et sans âme qui l’entourent. L’esplanade et les alentours sont déserts, pas grand chose d’autre à voir et nous décidons de faire demi-tour.

Ayant maintenant accompli notre quota de visites touristiques, nous pouvons passer aux choses sérieuses : le shopping ! En effet, j’étais déçue hier d’arriver à l’heure de fermeture des magasins, les nombreuses vitrines exposant jeans et tee shirts à la mode me paraissant très tentantes. Après bientôt un an en pantalon thaï ou treillis, un joli jean neuf me plairait bien. Et puis, notre guide nous recommande de ne pas sortir déguisés en touristes mais plutôt d’essayer de se fondre dans la population brésilienne pour se faire moins remarquer... C’est un bon prétexte pour faire quelques achats, non ? Les grands magasins, ressemblant à nos Galeries Lafayette ou Printemps en moins chic, ne manquent pas ici. J’en choisis donc un au hasard et décide d’aller voir de plus près ce qu’on y trouve. Hélas, je ne maîtrise encore pas tout à fait la mode brésilienne. Tous les jeans que j’essaie sont archi-moulants et plus que taille basse, au point que j’ai plus l’impression d’être déguisée qu’autre chose. Cela amuse beaucoup Thibaut, qui n’est pas vraiment convaincu par mes essayages et je finis par repartir bredouille.

JPG - 17.1 ko

En tous cas, cela nous aura bien occupés et il est déjà l’heure de partir prendre notre bus de midi pour Ouro Preto. Seulement 2 heures de route aujourd’hui, ouf, et comme en plus elles se font dans de jolis paysages montagneux, le temps passe vite. Nous arrivons à Ouro Preto sous le brouillard, dans un temps très frais et gris. Ce n’est pas pour râler tout le temps, mais je commence à en avoir assez du climat brésilien et de ses sautes d’humeur. Dire que le Brésil est censé être le pays du soleil, pour nous il faut vraiment le chercher ! Pour se consoler, on va dire que la ville a un certain charme perdue ainsi dans le brouillard, ses collines et reliefs disparaissant dans la brume. Après avoir visité quelques chambres trop chères et pas franchement terribles (pour la première fois depuis longtemps nous avons l’impression d’être dans un endroit très touristique avec du monde), nous finissons par tomber complètement par hasard sur un adorable hôtel. Nous y louons une belle chambre, grande et avec une super déco, pour un prix dérisoire.

JPG - 16.9 ko

Nous ressortons faire une promenade en ville, les petites rues pentues et tortueuses nous paraissent très jolies, espérons que le soleil sera là demain. Nous fêtons notre installation réussie en nous régalant d’une bonne crêpe dans un agréable café, miam !

Jour précédent : Une grande ville brésilienne Sommaire : Brésil Jour suivant : De l’or et du gris

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP