accueil

on est partis


On est decus !

Mercredi 11 Octobre, Gili Trawangan

mercredi 11 octobre 2006, par Laure


JPG - 17.8 ko
Notre petite ile vue d’en haut

Apres les descriptions faites par d’autres voyageurs, nous imaginions Gili Trawangan comme une ile quasi deserte, abritant seulement un petit village et quelques hotels, avec une plage superbe et des fonds marins magnifiques. Nous nous voyions deja nous reposer sur la terrasse de notre bungalow avec vue sur la mer et plonger a la decouverte des poissons. Comme nous sommes arrives tard hier soir, nous n’avons pas vraiment pu explorer l’ile et avons loge dans un hotel au centre du village, certes charmant avec son petit jrdin mais assez loin de nos reves de tranquillite plagesque. Ce matin, nous partons donc en exploration, a la recherche d’un meilleur plan logement et du paradis promis. Le village principal est certes anime et sympathique mais cet alignement de restaurants, guesthouses et comptoirs vendant billets de bateau ou excursions ne nous plait pas beaucoup. Nous partons vers le nord, a la recherche de plages et d’hotels plus calmes. Mais malheureusement, la plage, c’est bien ca qui manque : passe la plage principale, jolie bande de sable blanc s’etendant le long du village, le rivage est recouvert de coraux morts et debris de coquillages, s’etendant sur 50 m entre le sentier et la mer. Du coup, la baignade est impossible a moins de s’ecorcher les pieds en marchant sur ces residus de corail (ou de se baigner en chaussures) et surtout le paysage est plutot deprimant, cette large etendue grisatre faisant plutot peine a voir. Nous continuons un peu, nous attendant a chaque tournant a voir apparaitre une plage paradisiaque mais il faut nous rendre a l’evidence : la seule plage pratiquable semble bien etre celle du village. Les quelques hotels, pourtant sympathiques, que nous decouvrons pendant notre promenade perdent leur interet : a quoi bon etre en bord de mer avec cette vue pas terrible et l’impossibilite de se baigner. Finalement, nous decidons donc de rester dans notre petit hotel, bien contents d’avoir trouve unendroit plutot calme et sympathique au coeur du village.

Nous attaquons le programme numero 2 de la journee : se renseigner sur les croisieres vers Flores. En effet, si nous sommes venus ici, c’est aussi dans l’espoir de pouvoir nous rendre dans les petites iles de la Sonde, chapelet d’iles situees a l’est de Lombok, et notamment a Flores, la plus connue et la plus belle. Au depart, nous voulions y passer deux ou trois semaines, voire plus mais, notre sejour total en Indonesie ayant ete reduit a 30 jours a cause des contraintes de visa, nous ne somms pas surs d’avoir le temps de nous y rendre. Nous avons entendu parler de croisieres de 3 ou 4 jours allant justement de Lombok a Flores via differentes iles et cela nous parait le meilleur moyen de concilier nos envies et nos contraintes de temps. Les differentes agences proposent en fait toutes quasiment la meme chose : une croisiere de 4 jours dont le programme est sympathique mais le confort plus que limite. Pas de cabine, on dort sur le pont a 10 ou 12 passagers, les repas sont cuisines a bord et surtout, ce qui nous inquiete le plus, le bateau ne semble pas top, vieux rafiot de peche reconverti en transport a touristes. L’autre option possible est une croisiere de luxe, au prix assez exorbitant pour notre budget mais au programme malheureusement beaucoup moins passionnant, l’essentiel du temps etant consacre a la plage et a la bronzette. Bref, rien de bien convaincant, nous ne sommes pas plus avances sur la suite de notre itineraire...

JPG - 18.8 ko
C’est pourtant une jolie plage

Nous decidons de nous changer les idees en allant a la plage voir un peu ces fameux fonds marins censes etre exceptionnels. Malheureusement la aussi nous sommes decus : un fort courant nous entraine parallelement a la plage (heureusement !) nous empechant de nager et de profiter pleinement des fonds et des poissons. C’est bien simple, si on nage a toute vitesse on arrive a peine a le remonter, sinon on fait du surplace et si on se laisse porter on derive presque trop vite pour bien voir les poissons. Tout cela ne me rassure pas vraiment, surtout que nous ne sommes pas surs du sens du courant, meme s’il ne parait pas dangereux. Je sors donc rapidement de l’eau sans avoir vu grand chose d’extraordinaire. Decidement,cela nous apprendra a trop attendre d’un endroit que l’on ne connait pas ! Il ne faut pas exagerer, cette ile est quand meme jolie et agreable mais pour moi elle n’a rien d’exceptionnel, loin de la et ne ressemble pas du tout a l’endroit paradisiaque que je m’etais imagine. Heureusement, pour nous consoler de nos deceptions reelles ou imaginaires, nous passons une excellente soiree au restaurant a discuter entre voyageurs. En plus de Sebastien et Chantal, nos amis franco-belges, se sont joints a nous un americain bourlingueur qui revient d’une mission en Afghanistan, un allemand debutant un voyage au long cours et deux Francais en vadrouille en Asie. L’ambiance est plutot internationale et, que ce soit en Francais ou en anglais, les echanges sont passionnants et nous font enfin pleinement apprecier l’ambiance des iles Gili.

Jour précédent : Apres le bemo... le shuttle bus ! Sommaire : Indonésie Jour suivant : Jours tranquilles aux Gili

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP