accueil

on est partis


La compagnie

16 Novembre, Canton

jeudi 16 novembre 2006, par Thibaut


Aujourd’hui c’est le grand voyage : d’abord une heure et demie de train entre Hong Kong et Canton, un peu plus en pratique car il faut aussi passer la frontière chinoise ; puis 25 heures de train jusqu’à Kunming. Le train de Kunming part d’une autre gare mais nous essayons d’abord de réserver nos places à la gare qui dessert Hong Kong avant de prendre le métro pour l’autre gare. Comme aucune agence n’a pu nous émettre les billets depuis Hong Kong, nous ne sommes pas certains qu’il reste des places dans le train d’aujourd’hui. Et en effet ce train est complet. L’employée de la gare nous réserve deux couchettes molles, les places les plus confortables ce qui tombe bien car nous n’avons pas envie de voyager 25h sur des sièges en bois. Notre train part demain et nous avons gagné une journée de visite de Canton, non prévue au programme initial.

Je m’amuse bien à déchiffrer le plan du métro et les noms de rues pour arriver jusqu’à un hôtel. Nous atterrissons dans une "auberge de jeunesse" qui est en fait un hôtel très propre et confortable dans le genre de celui où nous avons passé dix jours à Pékin. Le quartier où nous sommes est une petite île près du centre ville, entourée par des viaducs routiers mais très calme au milieu de tout ce trafic. C’est l’ancien quartier occidental mais il y a encore plein d’hôtels et de boutiques de souvenirs, particulièrement des habits chinois pour enfants. Nous croisons plusieurs couples d’occidentaux avec chacun un bébé chinois, et sur la terrasse du café au déjeuner nous sommes mêmes entourés de couples avec des bébés manifestement adoptés. La plupart des parents ont un air inquiet, et certains portent des t-shirts où le mot "papa" est écrit en chinois. Je comprends pourquoi les boutiques d’habits pour enfants fleurissent sur l’île : il y a un orphelinat proche et tous ces parents viennent d’adopter un bébé, ils sont certainement en train d’accomplir les démarches pour le remmener avec eux.

Nous franchissons les petits ponts et les grosses avenues qui séparent l’île du reste de la ville et nous perdons dans le quartier commerçant. Une multitude de petits magasins vend des pièces détachées pour les téléphones mobiles, l’un est spécialisé dans les coques en plastique, un autre dans les écrans, un autre dans les microprocesseurs. Il y a tout pour construire son propre appareil ou le réparer, introuvable ailleurs. Notre errance nous amène devant le parc de la Culture et curieux, nous décidons de le traverser. De vieux chinois jouent au milieu d’une reconstitution de bâtiment impérial. Les participants au concours de chrysanthèmes ont exposé leurs œuvres en attente d’éclosion (de floraison) dans les allées du parc, dont un grand dragon formant avec sa queue les chiffres 2006. De l’autre côté du parc le commerce continue, animaux de compagnie et ingrédients pour la pharmacie locale souvent dérivés des restes séchés des animaux de compagnie. Téméraires nous achetons une brioche pour demain matin.

Jour précédent : Cette fois, on part ! Sommaire : Chine Jour suivant : Mystere et bizarreries

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP