accueil

on est partis


Accueil du site > Les préparatifs > L’administratif

L’administratif

ou comment faire comprendre à votre employeur ou à une administration votre désir d’évasion pendant un an

mardi 1er août 2006, par Laure



- le travail : à quoi avez-vous droit ?

Tout salarié remplissant les conditions demandées peut bénéficier d’un congé sabbatique à sa convenance. Les conditions en sont les suivantes :
— avoir au minimum 6 années d’activité professionnelle
— justifier d’une ancienneté dans l’entreprise d’au moins 36 mois, consécutifs ou non
— ne pas avoir bénéficié, au cours des 6 années précédentes dans l’entreprise, d’un congé sabbatique, congé pour la création d’entreprise ou congé de formation d’une durée égale ou supérieure à 6 mois.

Le congé sabbatique est un congé non rémunéré pendant lequel le contrat de travail est suspendu. Sa durée est de 6 à 11 mois. A l’issue de ce congé, votre employeur est tenu de vous redonner votre emploi précédent ou un emploi similaire avec une rémunération au moins équivalente.

Pour le demander, il faut prévenir son employeur par lettre recommandée au moins 3 mois avant la date du départ.

Acceptation du congé par l’employeur :
— pour les entreprises de plus de 200 salariés : l’employeur ne peut pas refuser la demande de congé. Par contre, il peut en différer la date, dans la limite de 6 mois ;
— pour les entreprises de moins de 200 salariés : l’employeur peut refuser le congé s’il estime qu’il est "préjudiciable à la production et à la bonne marche de l’entreprise". Il peut aussi en différer la date dans la limite de 6 mois.

Nous avons tous les 2 fait une demande de congé sabbatique., sachant que nous travaillons dans des entreprises de moins de 200 salariés. Celui de Thibaut a été accepté sans problème ; pour ma part, j’ai été obligée de démissionner, mon employeur ayant refusé à la fois le congé sabbatique et un licenciement.

- les impôts

Solution la plus simple : prélèvement automatique pour les tiers restant à payer et déclaration de revenus 2007 remplie par quelqu’un de confiance à qui vous avez laissé votre dernière fiche de paye.
Autre solution : prendre rendez vous au Centre d’impôts le plus proche pour leur expliquer que vous partez en voyage et essayer de régler tout ça avant le départ. Apparemment ce n’est pas si simple, les réponses obtenues différant selon les trésoreries... A faire si j’ai le temps avant le départ.

- la Sécu / mutuelle / assurance

Si vous étiez salarié, la Sécurité Sociale maintient vos droits pendant 4 ans à compter de la date de votre démission ou licenciement ou pendant votre congé sabbatique. Cela suffit donc à être couvert pendant le voyage !
Il est très fortement recommandé de souscrire une assurance qui vous couvrira pour tout problème durant votre périple. Pour notre part, nous avons choisi AVI International, assurance recommandée par de nombreux tourdumondistes. Nous n’avons souscrit cette assurance que pour 9 mois, les 3 premiers mois étant couvert par la Carte Visa Premier qui offre des plafonds de garantie suffisants. Coût de l’assurance : 49€ / mois, 45€ / mois pour les adhérents ABM. Il existe des options en plus pour les bagages ou les risques graves (sports à risques, moto...) que nous n’avons pas prises.
Attention, l’assurance ne vous couvre que pour les problèmes de santé à l’étranger et un éventuel rapatriement. Par contre, si vous avez un gros problème de santé nécessitant votre retour en France, l’assurance ne vous couvre plus une fois de retour chez vous. Par sécurité, nous avons donc fait le choix de conserver notre mutuelle française pour toute la durée du voyage.

- l’appartement

Si vous êtes locataire, vous ne pouvez sous louer votre appartement qu’avec un accord écrit du propriétaire. Sans cet accord, la sous location peut constituer un motif de résiliation du bail (en clair, le propriétaire peut vous mettre dehors s’il découvre que vous sous louez illégalement l’appartement). Reste à trouver quelqu’un de confiance à qui vous pourrez sous louer votre appartement pendant un an... pas forcément évident !
Nous avons choisi de résilier notre bail, solution la plus simple pour nous. Par contre, cela nous oblige à déménager et devant le prix exorbitant des garde meubles, nous stockerons nos affaires chez nos parents respectifs (qui malheureusement habitent très loin de Toulouse) et chez des amis qui ont bien voulu accueillir quelques uns de nos meubles.
Le retour risque d’être un peu galère puisqu’il nous faudra retrouver rapidement un appartement et rapatrier petit à petit nos affaires depuis les différents lieux de stockage !

- le changement d’adresse

Pensez à demander à La Poste un changement d’adresse afin de ne pas risquer de perdre des courriers importants. C’est nos parents qui se chargeront des éventuelles paperasses à traiter, nous allons donc leur laisser tous les documents nécessaires (procuration sur les comptes bancaires, fiches de paye, infos impôts, contrats en cours, etc). Coût (exorbitant) du changement d’adresse : 22€ pour 6 mois, 40€ pour 12 mois.
Ne pas oublier également de modifier votre adresse auprès des différentes administrations : Sécurité Sociale, mutuelle, divers abonnements en cours, etc.

- les résiliations diverses et variées

Allez hop, encore un peu de boulot en perspective... Avant de partir, il nous faut résilier tous les jolis contrats que nous avons inconsciemment souscrits : cartes de magasin, téléphone portable, Internet, etc, le tout en tenant compte des dates et des préavis de chacun. Néanmoins, le déménagement est normalement un motif accepté de résiliation, obligeant l’entreprise à suspendre le contrat sans délai. Nous n’avons pas encore testé... nous vous tiendrons au courant !

- 2007... l’année des élections

Histoire de compliquer les choses, nous partons une année d’échéances électorales importantes... Or il n’est pas possible d’établir une procuration pour les élections aussi longtemps à l’avance (plus de 3 mois avant la date)... dommage. Seule solution après renseignement à la mairie : un ou deux mois avant la date des élections, se rendre dans un consulat français à l’étranger qui est normalement en mesure d’établir une procuration pour nous. Rappel : la personne à qui vous donnez procuration doit être inscrite sur les listes électorales de la même commune que vous et devra voter dans votre bureau de vote habituel (pas forcément pratique dans une grande ville comme Toulouse si cette personne habite dans un quartier différent). Nous allons essayer cette solution, nous verrons bien si nous tombons sur des services consulaires coopératifs !

4 Messages de forum

  • L’administratif

    30 octobre 2006 06:27 -
    Franchement... tu crois que vous aurez quelque chose à en faire des élections présidentielles durant votre voyage :-)) C’est des trucs de sédentaires ça. Des trucs de gens qui croient faire bouger les choses à défaut de bouger eux même... Bon, allez, bravo pour votre périple, et bon vent. Edouard NCalédonie.
  • L’administratif

    9 octobre 2006 13:27, par Stel mail : jerome_rocher@hotmail.com

    Merci pour cet article,

    Je suis moi meme toulousain et nous partons fin janvier pour un an (en sabbatique) en martinique pour retrouver mes parents qui viennent tout juste de s’installer...

    Nous sommes sur la derniere ligne droit et le chemin de croix commence...

    Au plaisir et bon courage (peut etre aux antilles : jerome_rocher@hotmail.com)

    Jerome

  • L’administratif

    15 septembre 2006 13:28, par O Fil de LO -
    Le chemin le plus dur à parcourir n’est pas le TDM mais bien celui qui arpente ces sacrées administrations... J’trouve pas mal de léguer quelques papiers administratifs, suis sûre que ces personnes seront contentes de vous revoir... (n’ont pas fini les pauvres). Le plus dur est toujours la veille du départ, malgré les programmations, tout ce temps passé aux préparatifs, etc, il y a toujours des doutes qui persistent. Une fois partis, tout s’efface. Vous avez eu ce courage, maintenant profitez ! Bonne chance à tous les deux, à tous les trois dirai-je
  • L’administratif

    3 août 2006 09:49, par Fabienne mail : mirisiae@yahoo.fr

    Eh bien ! Quel courage, Laure ! C’est là que l’on se rend compte que l’on est empêtré dans tout un système ! En tout cas, je trouve cela très courageux de tout abandonner et de partir à l’aventure pendant un an ! Vous allez vous retrouver vierges devant la vie !

    Je vous souhaite un très joli tour du monde !

    Fabienne


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP