accueil

on est partis


Accueil du site > Carnets de voyage > Nouvelle Calédonie > D’ouest en est et vice versa

D’ouest en est et vice versa

Vendredi 23 Fevrier, Noumea

vendredi 23 février 2007, par Laure


Nous replions la tente avec un peu de tristesse, il est deja temps de quitter notre si agreable camping pour retourner a Noumea. Mais nous ne prenons pas la route la plus courte, loin de la, puisque nous decidons de profiter de cette journee pour nous balader de cote en cote. En effet, la geographie de la Grande Terre est bien particuliere puisque cette ile toute en longueur est parcourue en son milieu par de hautes montagnes. Les nuages sont ainsi stoppes par les montagnes et le climat tres different d’une cote a l’autre. Cote est, c’est la cote humide ou il pleut regulierement avec une vegetation tropicale exuberante, tandis que la cote ouest, plus seche, est le royaume de la savane avec quelques arbres. Cinq ou six "transversales", routes reliant les deux cotes, traversent vaillamment les montagnes en offrant de superbes paysages.

Nous partons par l’une d’elle en direction de la cote est, via le celebre Col des Roussettes, ces chauves souris caledoniennes parait il delicieuses en ragout (je n’ai pas eu l’occasion de gouter !). Nous grimpons sur la route en lacets, admirant d’abord une cote, puis l’autre lorsque nous basculons de l’autre cote du col. C’est stupefiant de voir a quel point la vegetation change vite : des que nous redescendons sur la cote est, des prairies bien vertes ou coule une jolie riviere sont bordes de nombreux palmiers, fougeres et fleurs tropicales. La cote est est principalement habitee par les Kanaks, contrairement a celle dont nous venons, royaume des eleveurs possedant d’immenses proprietes, et nous retrouvons avec plaisir les petits villages aux jolies cases en bois et les etals vendant fruits ou artisanat en bord de route.

Nous longeons une portion de cote que nous n’avions pas eu l’occasion de decouvrir il y a deux ans entre Houailou et Kouala, deux tous petits villages. Cette route est tres peu usitee et nous comprenons vite pourquoi. Apres quelques kilometres, la route commence a grimper en lacets, s’eloignant petit a petit de la cote pour empieter sur le territoire des montagnes. Nous traversons une impressionnante mine a ciel ouvert, encore en exploitation. D’immenses pans de montagne ont ete rabotes pour en extraire le precieux minerai de nickel et des pistes s’entrecroisent, arpentees par bulldozers et camions. Partout la terre rouge vif si typique de la Nouvelle Caledonie contraste avec le bleu du ciel et de l’ocean au loin et ces paysages qui n’ont plus rien d’accueillant sont reellement impressionnants. La route est plutot longue avec tous ces lacets epousant la montagne et nous ne croisons quasiment aucun autre vehicule. Nous finissons par redescendre enfin, longeant le convoyeur fait de tapis roulants qui achemine le minerai jusqu’a la mer ou il est charge sur des bateaux.

Apres une pause bien meritee, il ne nous reste plus qu’a attaquer le dernier troncon de notre programme : une autre transversale pour nous ramener sur la cote ouest a La Foa d’ou nous rejoindrons Noumea. Nous commencons a etre un peu fatigues de rouler, d’autant que la pluie se met de la partie mais apprecions quand meme nos derniers paysages de montagne avant la redescente vers la cote que nous connaissons deja. Nous marquons une derniere halte au jardin de sculptures de La Foa, un tres joli endroit ou sont rassemblees des sculptures kanaks, ces immenses totems de bois sculptes d’elements symboliques. Nous admirons les differents totems, plutot fascinants avec leurs representations de dieux ou animaux sacres dans un style assez different les uns des autres. La chaleur est devenue etouffante apres la pluie qui a rendu l’atmosphere encore plus humide et nous regagnons avec soulagement notre voiture pour les derniers kilometres jusqu’a Noumea. Nous finissons la journee en nous offrant, une fois n’est pas coutume, un diner dans un des meilleurs restaurants de poissons de la ville pour feter nos 6 mois de voyage qui tombaient avant hier.

Jour précédent : Camping vue mer Sommaire : Nouvelle Calédonie Jour suivant : Pas envie de bouger

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP