accueil

on est partis


J7 : Blaye - Soulac

Samedi 21 juin

mercredi 2 juillet 2014, par Laure


Kms du jour : 90,74 - 5h04 - 17,89

Météo du jour : Grand beau et de plus en plus chaud... ça tape dans le vignoble et il n’y a pas beaucoup d’arbres !

Le hasard des réservations d’hôtel fait que nous irons finalement à Soulac ce soir : tout était complet côté Talmont sur Gironde et Royan ne nous tentait pas trop à cause de la fête de la musique. Donc quand nous avons trouvé ce matin une disponibilité de dernière minute dans notre hôtel chouchou de Soulac, de l’autre côté de la Gironde, nous n’avons pas hésité une minute. Ce sera finalement côté Médoc que nous roulerons jusqu’à l’océan ! Nous faisons un dernier petit tour dans la citadelle pour profiter de la vue puis descendons prendre le petit déjeuner dans notre bar / restaurant d’hier. C’est jour de marché aujourd’hui et il y a des piétons et des voitures partout plus la fanfare qui s’entraine déjà pour ce soir, autant dire que l’animation est à son comble. Finalement les vignobles du Médoc seront sans doute plus calme que la route des bords de Gironde. Nous avons juste le temps de grappiller au marché de quoi faire un pique nique avant de filer attraper le bac qui nous dépose sur l’autre rive après avoir longé le fort Pâté (ça ne s’invente pas).

Nous abandonnons dès que possible la départementale pour les petits chemins des bords de Gironde puis la rejoignons pour attaquer les choses sérieuses : les prochains kilomètres vont nous faire traverser certains des plus prestigieux vignobles bordelais. La route est effectivement très jolie et serpente entre les vignes et les châteaux, malheureusement il commence à faire très chaud et sans un arbre à l’horizon nous avons hâte de nous mettre à l’ombre. Nous pensions pique niquer à Pauillac mais les aménagements de bord de Gironde manquent cruellement d’ombre, nous préférons continuer notre route. Après avoir hésité entre un bord de ruisseau envahi par les moustiques et l’ombre bienfaisante de l’église de Saint Estèphe (le Médoc semble ne pas avoir vraiment prévu le passage de cyclistes pique niqueurs qui détonnent plutôt dans le luxe des châteaux environnants), nous trouvons finalement refuge au port de St Estèphe. Une bonne partie de la rue est occupée par un vide grenier mais il reste une table à pique nique libre à l’ombre et les exposants semblent plus nombreux que les promeneurs, nous ne serons pas trop dérangés.

Nous reprenons la route quand le soleil a consenti à baisser un peu et continuons à longer la Gironde par de petites routes parfaitement plates où nous ne croisons pas une seule voiture pendant des kilomètres, le rêve pour faire du vélo. La fermeture inopinée de la pharmacie du village où je comptais me ravitailler en collyre nous conduit à une course cycliste imprévue pour rejoindre Soulac avant 19h : nous arrivons juste à temps, avec une nette amélioration de notre moyenne d’étape mais aussi quelques courbatures sans doute pour demain ! Il ne reste plus qu’à se laisser glisser jusqu’à l’Amélie, la petite plage où se trouve notre hôtel, toujours aussi sympathique. Récompense du soir : un petit trempage des pieds et jambes dans l’océan, un peu trop froid pour une vraie baignade. Objectif atteint : nous verrons bien où nous irons ensuite, nous avons réussi à pédaler jusqu’à l’Atlantique depuis chez nous !

JPG - 642 ko
Les bords de Gironde sont juste un peu trop boueux pour qu’on se croit arrivés à l’océan
JPG - 609.4 ko
Puisqu’il n’y a pas d’hôtel disponible pour nous accueillir sur cette rive, on va voir en face (et puis cela nous fait un prétexte pour retourner à Soulac, niark niark)
JPG - 541.4 ko
Baloo est toujours prudent : il reste près du canot de sauvetage
JPG - 713 ko
Pas besoin d’aller en Inde pour voir des carrelets (ou chinese nets) et l’eau est presque aussi boueuse qu’à Fort Cochin
JPG - 652.8 ko
Toujours la modestie (et le bon goût ?) des châteaux bordelais
Jour précédent : J6 : Puisseguin - Blaye Sommaire : De Toulouse à ??? Jour suivant : J8 : Soulac

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP