accueil

on est partis


Chaos San Road

Samedi 20 Janvier, Bangkok

samedi 20 janvier 2007, par Laure


Apres cette longue nuit, notre train finit enfin par arriver a destination et, a 9h, nous sommes enfin en gare de Bangkok. Je n’ai pas le courage de chercher un hypothetique moyen de transport plus economique et nous sautons directement dans un confortable taxi en esperant qu’il ne nous ruinera pas trop. Nous n’avons pas reserve d’hotel, ne sachant pas trop quand nous allions arriver ici, et nous dirigeons directement vers Khao San Road, le quartier routard de Bangkok. Nous avons beaucoup entendu parler de ce quartier ou se pressent tous les voyageurs et qui reserve apparemment le pire comme le meilleur de la ville. Au moins, nous devrions y trouver facilement une chambre parmi la multitude d’hotels qu’il abrite. Pour une somme modique notre taxi nous depose a l’angle de la mythique rue et nous partons en quete d’une chambre, non dans Khao San Road elle meme mais dans les rues avoisinantes, sans doute plus calmes. Pour l’instant, a part la grande concentration d’hotels et de restaurants pour touristes, le quartier n’a rien du ghetto pour occidentaux tant decrie et ressemble plutot a un petit village avec sa rue tranquille et les petits immeubles ou maisons qui la bordent. Nous dechantons vite quand, apres avoir essaye plusieurs hotels un peu au hasard, nous nous entendons repondre partout que tout est complet. En cette heure matinale, une foule de touristes sacs au dos ou valises a la main se pressent deja dans les rues et les receptionnistes pris d’assaut ne prennent meme plus la peine d’etre aimables. Je m’inquiete deja a l’idee de devoir traverser toute la ville pour trouver une chambre qui ne soit ni occupee ni reservee, quand nous reperons au coin de la rue l’enseigne d’un hotel mentionne dans le Guide du Routard et qui nous avait bien plu. Nous lui rendons visite par acquit de conscience : si les hotels non mentionnes dans les guides sont deja tous complets, nous avons peu de chance dans celui la. Pourtant, non seulement nous sommes accueillis avec le sourire (ca change) mais aussi on nous offre le choix entre 3 chambres differentes, jolies, propres et calmes. Ouf, une fois de plus, tout ce dont je revais etait une douche et un lit apres cette courte nuit, me voila exaucee.

Apres un peu de repos, nous partons a la decouverte de la ville en empruntant un moyen de transport local : le bateau sur le fleuve. Ce n’est pas le trajet le plus rapide puisqu’il nous oblige a un long detour avant de rejoindre le metro qui nous menera a destination, mais il a l’avantage d’etre amusant. En compagnie de nombreux Thailandais faisant leur course ou allant travailler et de jeunes moines tout d’orange vetus, nous remontons le fleuve a vive allure, attrapant au passage quelques vues rapides des temples et monuments de la ville. Bangkok nous apparait comme extremement moderne mais plutot propre et agreable comparee a d’autres grandes villes asiatiques comme par exemple Kuala Lumpur. Cela n’a rien a voir avec l’enfer bruyant et pollue que l’on nous a souvent decrit, nous trouvons les promenades dans la ville plutot agreables. Encore une fois, il semble que les perceptions different du tout au tout d’un voyageur a l’autre ! Nous nous offrons un dejeuner reconfortant dans un restaurant indien et climatise avant de partir a l’assaut du quartier commercant de Sukhumvit. Les centres commerciaux flambant neufs et tous plus luxueux les uns que les autres abondent et cela nous fait drole de retrouver la vie moderne apres l’isolement de ces derniers mois. Cependant, l’interet est de coute duree : les jeans de marque a 100 euros et autres T shirts de createurs ne sont absolument pas ce que nous recherchons a ce moment. Nous hesitons a acheter du materiel de camping en prevision de notre sejour en Nouvelle Caledonie et Nouvelle Zelande et commencons a etudier les prix dans les magasins de sport. Apres une apres midi de flaneries et shopping, nous sautons dans un taxi pour rentrer chez nous. Le taxi est vraiment bon marche ici et comme tous ou presque utilisent un compteur nous sommes debarasses de la fastidieuse etape du marchandage et du risque de se faire arnaquer. C’est bien agreable de s’offrir un moyen de transport si confortable pour quelques dizaines de bahts.

Le soir, nous avons la flemme de ressortir et decidons de diner dans le quartier, apres tout nous ne devrions pas etre en manque de restaurants ici. Depuis le debut de soiree, l’ambiance a completement changee et notre petit village tranquille de ce matin s’est transforme en une kermesse geante bruyante et surpeuplee. Nous sommes finalement tres chanceux que les premiers hotels visites aient ete complets, le notre est plus loin dans la rue et donc en retrait de l’animation, tandis que dans ceux-ci nous n’aurions pas pu fermer l’oeil. Nous visitons enfin la fameuse Khao San Road, qui vaut en effet le coup d’oeil, ne serait ce qu’une fois. Une foule compacte de voyageurs, jeunes ou vieux, de tous pays, ainsi que de Thailandais en vadrouille s’y presse. Les bars et restaurants assurent l’ambiance en poussant leur sono a fond. Etals de rue et marchands proposent a bas prix T shirts, pantalons, ceintures, souvenirs et autres gadgets. Les hotels et les commerces arborent une surenchere de banderoles et publicites pour attirer le client. Le tout est un peu trop bruyant pour nous et les restaurants ne nous tentent pas vraiment mais je trouve l’atmosphere plutot agreable et ce melange de gens de toutes sortes venus deambuler et passer la soiree ici est tres sympathique. Nous rebroussons chemin jusqu’a notre rue, decidement beaucoup plus calme et trouvons refuge dans le premier restaurant loin des flonflons et de la foule ou je me regale d’un delicieux poisson grille devant moi au barbecue. Notre dessert sera pris sur l’un des nombreux etals qui fleurissent tout au long de la rue : un roti (sorte de crepe tres fine et grillee) banane chocolat pour moi et du riz gluant a la mangue pour Thibaut. Miam, decidement cette ville est bien sympathique !

1 Message

  • Chaos San Road

    8 janvier 2008 20:12, par sophie mail : s.lecomte@laposte.net
    Thanon Khao SAn... que de souvenirs ! J’y ai dormi pour ma première nuit en Thaïlande en hommage à la première page du bouquin d’Alex Garland . Comme quoi, les rêves bizarres...
Jour précédent : Arrivera-t-on un jour a Bangkok ? Sommaire : Thaïlande Jour suivant : Shopping a Chatuchak

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP