accueil

on est partis


On change d’ile

Jeudi 15 Mars, Wellington

jeudi 15 mars 2007, par Laure


Le temps nous est compte ce matin puisque nous avons reserve notre passage sur le ferry de 13h15. Sous le soleil revenu, nous partons quand meme voir le fjord Queen Charlotte. Une route permet de parcourir une petite partie de ses meandres, les endroits les plus recules pouvant quant a eux etre atteints uniquement en bateau. Nous regrettons un peu de ne pas avoir plus de temps pour profiter d’une des croisieres a la journee combinant bateau et marche a pied. Heureusement, notre parcours nous donne deja un bon apercu des jolies baies a l’eau cristalline et des petits villages perdus le long des flots. Etrangement, le paysage est presque mediterraneen avec des pins tortueux, un temps chaud et des a pics vertigineux sur le bord de mer qui nous font penser aux calanques de Marseille et Cassis. Nous rentrons juste a temps pour acheter un pique nique et rendre notre fidele voiture au comptoir de location situe sur le port. L’organisation est plutot futee, puisque pour nous eviter de payer un prix exorbitant pour le passage de la voiture, nous la rendons ici et en recupererons une autre une fois arrives sur l’ile du nord. Le plus dur est de faire rentrer dans nos sacs nos derniers achats et les provisions pour cuisiner qui jusqu’ici trainaient dans le coffre !

Le ferry est un enorme bateau plutot luxueux qui accueille quelques centaines de passagers. Nous avons le choix entre divers salons, bars et restaurants et meme un cinema a bord. Nos sacs sont enregistres comme pour un trajet en avion, ce qui nous evitera de devoir les porter, ca tombe bien. Nous choisissons une place sur un des cotes pour avoir une belle vue : pour une fois qu’il faisait soleil, cela tombe le jour ou nous voyageons, heureusement que le ferry offre de belles vues sur le fjord que nous avons parcouru ce matin puis sur les cotes de l’ile du Nord. Nous pouvons meme admirer une derniere fois notre ami le Mont Cook et faire nos adieux aux montagnes de l’ile du Sud.

Trois heures plus tard, nous sommes a Wellington, la capitale neo zelandaise et seconde ville de l’ile du Nord. En quelques minutes, nous recuperons une voiture (une version plus recente de la precedente, au moins nous ne serons pas depayses) et nos bagages, il n’y a "plus qu’a" trouver notre chemin dans cette grande ville jusqu’a notre hotel. Dix sept heures doit etre la sortie des bureaux si on en croit la foule de vehicules qui se presse dans les rues. Comme en plus la ville est construite sur des collines avec des rues qui montent et descendent en pente raide, je suis bien contente d’etre deja acclimatee par deux semaines de conduite a gauche. Nous trouvons sans probleme l’hotel mais il nous reste a resoudre le mystere des regles de stationnement. Les neo zelandais semblent friands de lois extremement complexes pour regir le parking en ville, a cote d’elles notre brave stationnement alterne par quinzaine semble un jeu d’enfant. Nous ne comprenons pas grand chose a ces places "residents seulement" ou "limite a 60 minutes" ou plus vraisemblablement "limite a 60 minutes sauf de 18 a 21h et sauf pour ceux qui ont achete un ticket orange donnant droit a 4h42 de stationnement" (et puis, c’est un peu long a lire quand on passe dans la rue !). L’employe de l’hotel vient a notre secours en nous vendant un ticket de parking et en nous indiquant sur un plan les places auquelles il nous donne droit. Ce n’est pas si evident car il s’agit souvent d’une seule place bien precise par rue mais nous finissons par parvenir a nous garer. Ouf, je crois que nous nous contenterons de la marche pour explorer la ville !

C’est donc a pied que nous descendons la colline ou nous sommes perches en direction du centre ville, nous offrant ainsi de jolies vues sur les maisons etagees et le port. Pour une capitale, le centre ville nous parait tout petit mais nous sommes contents de retrouver des magasins et un peu d’animation. Nous profitons des nocturnes du jeudi pour attaquer la visite d’une des principales attractions de la ville, le musee Te Papa. Tout neuf et loge dans un beau batiment sur le port, ce musee pas comme les autres veut presenter tout ce qui fait la Nouvelle Zelande, de l’heritage maori a sa geologie ou a l’influence de l’homme sur la nature qui l’environne. Un sympathique gardien nous fait un resume de tout ce que nous pouvons voir dans ce labyrinthe de plusieurs etages et nous commencons par une exposition plutot ludique meme si parfois un peu trop synthetique sur les forces naturelles en vigueur ici, tremblements de terre et autres geysers. Absorbes par ce que nous decouvrons, nous n’emergeons du musee qu’a sa fermeture, vers 21h. Nous n’avons vu qu’une toute petite partie des collections, voila notre programme de demain tout trace !

Jour précédent : Phoques et coquilles St Jacques Sommaire : Nouvelle Zélande Jour suivant : Journee musee

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP