accueil

on est partis


Accueil du site > Carnets de voyage > Brésil > La vie sur la grande île

La vie sur la grande île

Samedi 21 et Dimanche 22 Juillet, Ilha Grande

dimanche 22 juillet 2007, par Laure


Puisque nous commençons à prendre goût à la plage, nous quittons Trindade pour un séjour sur Ilha Grande, une petite île tropicale décrite comme paradisiaque, située le long de la côte entre Paraty et Rio. Bien qu’absolument pas préparé, notre trajet se combine pour le mieux : un premier bus cahotant pour Paraty, un autre bus attrapé au vol le temps de retirer un peu d’argent pour vivre dans l’île où il n’y a aucun distributeur, et nous voici à Angra dos Reis, d’où part le bateau. L’horaire de celui-ci annoncé par notre guide à 15h30 s’est finalement transformé en 13h30... nous achetons vite quelques salgados (beignets salés) pour le repas de midi et filons à l’embarcadère. C’est donc en milieu d’après midi que nous débarquons enfin sur le paradis promis et effectivement, c’est très joli. Un petit village posé au bord d’une longue plage de sable fin où quelques bateaux ont été remontés, d’autres bateaux amarrés au large devant de gros rochers couverts de végétation et le soleil retrouvé, on ne pouvait rêver mieux. Nous trouvons facilement un hôtel pas trop cher où poser nos sacs et partons pour un petit tour sur la plage (il est trop tard pour se baigner) et dans le village. Un bon jus de fruit frais et un sorbet d’açaï, étrange baie brésilienne à la couleur violet foncé et au goût acidulé, complètent cet accueil sympathique.

Le lendemain, nous partons à la découverte des plages. Pas de route ici, il faut marcher sur des sentiers dans la jungle ou s’offrir une excursion en bateau. Pour l’instant, nous décidons de commencer par la marche, surtout que les bateaux sont plutôt du style "la croisière s’amuse" avec groupe de touristes, musique à fond et cocktails sur le pont, pas le top pour juste profiter du paysage. Parmi la multitude de possibilités et de promenades qu’offre l’île, nous choisissons une plage pas trop loin, celle d’Abraozinho. Pour y accéder, le sentier monte et descend à l’assaut des collines couvertes de végétation dense et passe par plusieurs criques, nous offrant de magnifiques points de vue à chaque sortie de la jungle. D’énormes branches barrent parfois le sentier et nous nous amusons à jouer à Tarzan, suspendu à sa liane, le temps d’une photo. La plage est l’archétype du paradis tropical et me fait une fois de plus penser à Rouge Brésil, roman lu avant de partir, décrivant l’arrivée des premiers colons portugais au Brésil et leur émerveillement devant ce jardin d’Eden. Rien ne manque : le sable fin, les rochers au loin pour briser la monotonie de l’océan, les palmiers et la végétation pour un peu d’ombre et même un hamac installé là pour les touristes. Nous nous amusons des crabes timides qui se baladent plus ou moins discrètement sur la plage et je profite une fois de plus de la baignade.

La journée se passe tranquillement, les heures les plus chaudes au frais dans notre chambre et la fin d’après midi sur une autre des petites plages découvertes en route ce matin. Des stands, style fête foraine, ont envahi une partie du village et nous flânons à travers les allées animées. Est-ce une animation pour le week end et sommes-nous encore tombés sur une de ces fêtes qui semblent se produire en permanence dans tous les villages du Brésil, nous ne le saurons pas ! Toujours est-il que nous nous offrons une petite caïpirinha bien fraîche en guise d’apéro, histoire de rentrer dans l’ambiance. Et après le dîner, nous revenons essayer une autre spécialité locale que nous avons repérée : les brochettes de fruits au chocolat. Une sorte de fontaine de chocolat permet d’enrober des fruits frais qui sont ensuite piqués sur une brochette. Fraise / chocolat un mélange étonnant mais absolument délicieux ! Heureusement que nous restons encore ici quelques jours...

Jour précédent : Un kilo de farine pour faire la fête ! Sommaire : Brésil Jour suivant : Les crevettes maudites

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP