accueil

on est partis


Accueil du site > Carnets de voyage > Brésil > Une soirée à Rio

Une soirée à Rio

Mercredi 25 Juillet, Rio de Janeiro

mercredi 25 juillet 2007, par Laure


L’embarcadère est bien plein ce matin dans l’attente du bateau de 10 heures pour le continent. Est-ce le mauvais temps persistant qui chasse ainsi les touristes de l’île ? En tous cas, notre séjour au Brésil aura été placé sous le signe de la pluie, qui même si elle est finalement restée discrète, nous aura obligés à changer plusieurs fois nos projets. Nous avons cette fois décidé d’écourter notre séjour plage sur la côte sud et de filer vers le Minas Gerais, région de montagne aux jolies villes coloniales. Forts de notre première expérience à la gare routière de Rio, où nous étions restés bredouilles faute de place dans le bus pour Belo Horizonte, nous avons joué la sécurité et avons réservé un hôtel à Rio ce soir. Cela nous permettra de faire une pause dans le long trajet et de réserver dès aujourd’hui nos billets pour prendre un bus demain. Nous jetons un dernier regard aux côtes qui s’éloignent, les montagnes sont toujours enveloppées dans les nuages et Ilha Grande a ainsi des airs d’île mystérieuse perdue dans les brumes.

Notre journée de transports commence plutôt bien puisque nous avons la bonne surprise de trouver un bus venu nous attendre à l’embarcadère. Apparemment l’affluence d’aujourd’hui était prévue ! Cela va nous éviter une correspondance fastidieuse à Angra dos Reis, c’est toujours bien agréable. Comme en plus les bus brésiliens sont bien organisés, nous nous arrêtons pour la rituelle pause déjeuner sur une aire d’autoroute et le trajet passe vite. Je guette l’arrivée à Rio, me réjouissant d’avance de découvrir cette ville mythique, son incomparable baie et les pains de sucre qui la parsèment. Hélas, pour l’instant tout ce que nous voyons de la ville sont des bretelles d’autoroute sans fin, des ponts routiers et de grands immeubles, d’autant que nous sommes coincés dans d’interminables bouchons. Nous finissons par arriver à la gare routière sans avoir rien vu de la ville, tant pis ce sera pour une prochaine fois !

Nous réservons rapidement 2 billets dans le bus de demain pour Belo Horizonte puis attaquons notre dernier challenge du jour : trouver comment rejoindre notre hôtel en bus de ville. Nous récupérons un plan de la ville au bureau d’information de la gare routière mais ne trouvons pas trace d’un plan du réseau de transport en commun, tant pis il va falloir se débrouiller pour deviner la destination des bus que nous croisons. Nous sortons devant la gare là où semblent se garer les différents bus qui arrivent en masse et tentons de comprendre quelque chose à leurs écriteaux. Je ne suis pas très rassurée d’être ainsi plantée en pleine rue, avec tous nos sacs sur le dos et à nos pieds, alors que nous ne savons pas si le quartier est très sûr. Les recommandations des guides sur le Brésil sont telles que nous sommes sur nos gardes et que l’idée d’être ainsi étiquetée comme touriste, qui plus est avec tous nos bagages, ne me plaît pas beaucoup. Thibaut va interroger le conducteur d’un bus et nous finissons ainsi par identifier le bon numéro à destination (normalement) d’Ipanema, plage où est situé notre hôtel.

Nous voici de retour dans les bouchons mais cette fois nous allons dans la bonne direction. Nous avons enfin un petit aperçu de Rio et de sa célèbre plage de Copacabana, que nous longeons avant de bifurquer vers Ipanema. Ce n’est pas évident de repérer sur notre plan où nous sommes, surtout sans connaître la ville et nous finissons par descendre un peu au hasard, quelque part entre Ipanema et Leblon, la plage suivante. Je n’ai pas envie de me balader à pieds avec les sacs et l’air perdu et convaincs donc Thibaut de prendre un taxi qui nous déposera devant l’hôtel. Finalement c’était un peu idiot car nous étions à deux pas... Tans pis, au moins nous voilà arrivés sans encombre. Il fait très chaud et nous commençons à être épuisés par le trajet, les bouchons et la recherche de la bonne adresse dans cette grande ville inconnue. Il nous faut affronter l’épreuve de la gérante de l’hôtel, très gentille, mais qui a décidé de nous expliquer tout le fonctionnement interne en portugais comme s’il allait de soi que nous la comprenons parfaitement. La guesthouse est très mignonne, il s’agit de deux petites maisons distinctes dans une sorte de grande cour intérieure où s’alignent différents hôtels. Ce soir nous logerons dans la maison d’en face où nous partageons un dortoir pour deux, drôle de concept qui consiste essentiellement à avoir deux lits superposés au lieu d’un lit double. Nous nous débarrassons enfin de nos sacs et après une bonne douche partons pour une découverte à pieds du quartier d’Ipanema, très animé et vivant. Et puis, même si nous reviendrons bientôt à Rio, nous ne pouvions quand même pas partir demain sans avoir vu la plage !

Jour précédent : A l’ombre ! Sommaire : Brésil Jour suivant : Une grande ville brésilienne

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP