accueil

on est partis


Le charme de Bali

Dimanche 1er Octobre, Ubud

dimanche 1er octobre 2006, par Laure


Après une semaine passée a Hong Kong, nous arrivons épuisés à Bali. Le rythme frénétique de la ville associé à des nuits plutôt courtes et à de longues marches à pied pour arpenter la ville (et ses couloirs de métro) n’ont pas été de tout repos et nous rêvons de nous poser un peu dans un endroit calme. Au delà de l’enchantement initial, c’est finalement un souvenir plus contrasté que je garderai de Hong Kong : certes, la ville est magnifique et son animation passionnante mais pour l’apprécier il faut endurer le bruit, l’entassement et aussi la culture et la mentalité chinoises avec lesquelles nous avons décidément beaucoup de mal (voir le bilan de Hong Kong pour plus de détails). Nous ne sommes donc pas fâchés de reprendre l’avion de nos amis de Cathay Pacific, direction Denpasar, la "capitale" de Bali. Quatre heures de vol plus tard, nous arrivons dans un autre monde : bye bye modernité et technologie hong konguesques, bienvenus en Indonésie ! C’est à pied que nous descendons de l’avion pour rejoindre l’aéroport, petit bâtiment de plain pied entouré de fleurs. Nous retrouvons également la chaleur moite à laquelle nous avions échappé pendant une semaine : situé quasiment sur l’équateur, Bali ne connait quasiment pas de variation de température d’une saison à l’autre. Arrivés à la queue pour obtenir les visas (obligatoires), nous regrettons l’efficacité hong kongaise : quelques centaines de touristes se pressent face à 3 ou 4 guichets où des employés prennent tout leur temps pour accomplir les formalités nécessaires. Seule concession faite par la bureaucratie au confort des touristes : ouvrir un guichet supplémentaire pour faire passer en priorité les familles avec enfants... guichet qui sera refermé dès qu’il n’y aura plus d’enfants en vue (ce qui permet au fonctionnaire de reprendre sa sieste ?). Une heure plus tard, nous avons enfin notre précieux sésame pour les 30 petits jours accordés par le gouvernement aux touristes (et nous regrettons de ne pas avoir "emprunté" un enfant à une famille pour sortir plus vite de cette fournaise !). Il nous reste à trouver un moyen de transport pour nous rendre à Ubud, village de l’intérieur des terres que nous avons finalement choisi comme porte d’entrée à Bali. Sitôt sortis de l’aéroport, nous sommes assaillis par les taxis et les rabatteurs de toute sorte et devons refuser en bloc toutes leurs offres de transport puisque nous avons l’intention de prendre le bus. Nous commettons l’erreur de dire à l’un d’eux que nous allons à Ubud et, deux minutes après, tout le petit monde des chauffeurs sait que 2 Occidentaux veulent aller dans ce village ! Cent mètres plus loin, nous nous faisons accoster par un chauffeur qui possède justement un minibus qui va à... Ubud, l’information circule vite ici. Après avoir vainement cherché un hypothétique bus, sous la chaleur et avec nos lourds bagages, nous nous résignons à prendre un taxi. N’ayant pas confiance dans les rabatteurs de tout poil et craignant une arnaque, nous réservons la course au guichet officiel de l’aéroport. Ce n’était pas forcement une bonne idée car le prix est 1,5 fois celui annoncé par les rabatteurs mais au moins nous sommes sûrs d’arriver à destination. Nous commencerons notre entrainement au marchandage un autre jour ! Bien installés dans une voiture climatisée, nous profitons de l’heure et quart de trajet pour avoir un premier aperçu de Bali. L’indonésie est un pays un peu particulier pour moi puisque je suis déjà venue ici avec mes parents il y a un peu plus de 15 ans et en ai garde un souvenir ébloui. Rêvant d’y revenir depuis ce temps, je peux enfin mettre ce projet a exécution et me demande un peu ce que je vais trouver : vais je reconnaitre les lieux ou auront ils trop changé ? vais je être déçue ? Les premières images de Bali attrapées par la vitre du taxi sont en tout cas fidèles à mes souvenirs et j’ai l’impression agréable de revenir dans un endroit connu et perdu depuis trop longtemps. Les petits villages, les premières rizières, les sculpteurs sur bois et sur pierre, tout est toujours là avec peut être un peu (beaucoup ?) plus de voitures, des grandes routes et une urbanisation un peu plus dense.

Arrives a Ubud, il nous reste encore a trouver un hôtel avant de goûter au repos tant attendu (et bien mérité, nous nous sommes quand même levés à 6h ce matin !). Comme d’habitude dans un nouveau pays, nous n’avons aucune idée des prix, ni même du taux de change exact de nos euros et il est donc difficile de savoir quel tarif notre budget nous permet. La seule certitude est que le budget prévu est vraiment mini (quelques euros par jour) et qu’il risque d’être juste pour Bali, destination très touristique et beaucoup plus chère que les autres îles. Nous visitons une première chambre d’hôtel, superbe, mais définitivement trop chère pour nous. Le propriétaire de l’hôtel nous guide alors chez son voisin qui possède des chambres moins chères mais un peu bof. Comme nous comptons rester plusieurs nuits, nous prenons notre courage et nos sacs à 2 mains et repartons en quête de la perle rare, l’hôtel pas cher et sympathique. Après une bonne marche jusqu’à une autre adresse du guide, à l’autre bout de la ville, nous posons avec soulagement nos sacs a la réception et partons voir les chambres. L’hôtel est superbe et nous sommes persuadés qu’il va être beaucoup trop cher pour nous : un magnifique jardin, des bungalows étagés sur une colline, une belle piscine cachée dans la végétation et tout au bout, au milieu des arbustes et au dessus d’une rivière, une immense chambre avec sa terrasse, cachée de tous et au calme. Je demande le prix, m’attendant déjà à la déception de ne pouvoir loger la et, ô miracle, c’est un peu trop cher mais ça reste raisonnable. Tant pis pour le budget, on prend et on verra plus tard où faire des économies. Après Hong Kong et notre minuscule chambre au 5e étage d’un gratte ciel, c’est un vrai bonheur : le calme, les fleurs partout, les statues de dieux ou monstres grimaçants, la gentillesse des gens et surtout, enfin un endroit reposant où l’on se sent bien. Le charme de Bali commence déjà à opérer...

Jour précédent : Fiche pays Indonésie Sommaire : Indonésie Jour suivant : Repos à Ubud

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP