accueil

on est partis


Retour aux sources

Dimanche 22 et Lundi 23 Octobre, Kuta et Ubud

lundi 23 octobre 2006, par Laure


JPG - 24.4 ko
Tranport de chevres

La journee de dimanche est consacree au long retour sur Bali avec les surprises habituelles des transports javano-balinais : bemo annonce a 8h par l’hotel, pour lequel nous avons mis une fois de plus notre reveil a 7h, qui vient effectivement nous chercher a l’heure dite avant de se garer un peu plus loin dans le village pour attendre une heure d’autres passagers ; transport de chevres necessitant une course apres les animaux en question, qui bizarrement ne sont pas motives par la promenade en bemo, avant de les saucissonner sur le toit et a l’arriere du minibus, la descente dans la vallee se faisant au son de leurs cris dechirants ; longue attente d’un bus a la gare routiere parmi les multiples rabatteurs pot de colle et agressifs, l’un d’eux a qui j’ai repondu que nous ne savions pas ou nous allions finissant par nous insulter en nous informant que nous ne sommes pas ici dans la "fucking Europa" mais en Indonesie (avantage certain, au moins, apres tous nous fichent la paix) et enfin, arrivee a pres de 20h a Denpasar ou nous nous battons pour negocier un taxi a un prix acceptable pour finalement nous faire arnaquer car il nous depose beaucoup plus loin que l’endroit convenu. Si on ajoute a cela, un diner pas franchement bon dans un des restos de Kuta ou tout ce que nous souhaitons commander n’est pas disponible, nous n’avons qu’une hate le lendemain matin, filer rapidement vers un endroit sympathique ou nous pourrons nous reposer enfin.

Notre projet est de nous rendre a Amed, petit village de la cote est repute pour ses beaux sites de plongee et son calme mais encore une fois ce plan va etre bouleverse par les galeres des transports balinais. En effet, si nous avons fini par trouver la seule compagnie officielle de bus de l’ile, nous garantissant ainsi des prix raisonnables loin des delires des shuttle bus, celle-ci ne propose pas de trajet de bus regulier vers Amed. Ce village n’interesse apparemment pas suffisamment de monde et la seule solution est d’utiliser les services d’un des fameux shuttles. Nous refusons de payer les prix prohibitifs demandes et decidons de retourner a Ubud, le village du centre de l’ile qui nous avait tant plu au debut de notre sejour. Une fois la bas, nous pourrons nous poser (et nous reposer) un peu, etudier ou negocier d’autres possibilites de trajet jusqu’a Amed et profiter encore une journee d’Ubud et de ses attraits. Alors que nous arrivons en bus dans le village, il nous semble reconnaitre deux silhouettes familieres dans la rue : mais oui, le hasard fait encore une fois bien les choses, ce sont bien Seb et Chantal ! Reagissant trop tard pour les appeler, nous comptons sur notre bonne fortune (et la petite taille de la ville) pour les croiser a nouveau. Nous posons avec soulagement nos sacs dans notre hotel favori et partons dejeuner dans un des restaurants que nous avions adore, pour sa bonne cuisine balinaise et sa vue fantastique sur les rizieres. Ca tombe bien, c’est dans cette rue aussi que nos amis ont decide de dejeuner et nous tombons sur eux alors qu’ils sortent du restaurant, convenant de diner ensemble ce soir. L’apres midi se passe tranquillement, un p’tit tour a la foret des singes pour dire bonjour a nos amis, un peu de shopping qui est l’occasion pour Thibaut de m’offrir un tres joli bracelet en complement de mes cadeaux d’anniversaire deja recus, l’accueillante piscine de l’hotel et c’est deja le soir.

JPG - 18.9 ko
Oh la jolie peluche

Nous continuons a profiter au maximum des attraits de Ubud en allant voir un spectacle de danse du barong. Le barong est un animal mythique et sacre, sorte de grosse peluche avec une tete de monstre, joue par deux acteurs qui se glissent dans le costume, jouant respectivement les pattes anterieures et posterieures de la bete. Le spectacle est assez interessant mais je suis un peu decue apres celui de kecak que nous avions vu, ce barong etant beaucoup plus formate pour les touristes et moins authentique. Nous finissons la soiree au restaurant, nous racontant nos aventures indonesiennes respectives avant de nous separer apres un dernier verre. Nous blaguons sur un eventuel prochain rendez vous quelque part entre le Laos et le Vietnam, apres tout il semble que le hasard soit de notre cote !

Jour précédent : Ca fume ! Sommaire : Indonésie Jour suivant : Perdus dans les rizieres

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP